Viv'les figues !
Les figues

La figue, un fruit méconnu aux riches qualités gustatives et nutritionnelles.

Le Figuier

La figue est issue du figuier, dont les origines remontent à plusieurs siècles et son histoire l'a transporté d'Asie, en Afrique jusqu'au bassin méditerranéen. De nombreuses civilisations l'ont utilisé en pharmacopée, pour sucrer leurs plats ou faire des vins.
Il peut vivre plus de 100 ans. Dès sa maturité atteinte, il peut mesurer 8m de hauteur.
Il s'accommode de sols pauvres, mais a besoin d'eau située pas très profondément. Le soleil lui est indispensable. Il est nécessaire d'attendre quatre années avant de pouvoir bénéficier d'une première récolte.
C'est un arbre fruitier qui a peu de parasites, il craint toutefois les teignes et la mouche noire des figues, nommée cératile.



La Figue

La figue est une inflorescence c'est à dire un ensemble de fleurs regroupées dans une sorte de sac appelé sycone. Lors de sa maturation, les fleurs se transforment en akènes.

Il existe trois couleurs de figues :

  • blanc ou vert
  • gris ou rouge
  • noir ou violet foncé

Energétique grâce aux glucides, protides et lipides qu'elle contient, la figue est aussi riche en minéraux (potassium, calcium, phosphore et magnésium), en vitamines (des groupes B et P), en fibres et fer.



L'Agriculture Biologique

L'agriculture biologique, c'est nourrir les hommes avec des denrées alimentaires de qualité et cultiver la terre en harmonie avec l'environnement, en respectant la vie et l'équilibre des écosystèmes.
Elle exclut l'usage d'engrais chimiques, de pesticides de synthèse et d'herbicides et fournit des denrées de qualité, sans résidus chimiques.
Les traitements autorisés en agriculture biologique sont à base de produits d'origine naturelle, ne provenant pas de chimie organique de synthèse. Ils ne laissent pas de résidus et sont donc sans danger pour le consommateur. Ils sont respectueux de la faune et de l'environnement.
Il y a, schématiquement, deux manières de nourrir les plantes :

La première, celle de l'agriculture « chimique », consiste à apporter, sous forme d'engrais solubles et directement assimilables, les éléments nutritifs dont elles ont besoin. Nous les mettons en quelque sorte, sous perfusion. Cette méthode est efficace lorsque l'objectif prioritaire est le rendement. Mais c'est une alimentation presque toujours déséquilibrée – on oublie notamment les oligo-éléments – d'où des plantes plus sensibles aux maladies et moins nutritives.

La seconde manière, c'est de nourrir les êtres vivants du sol – bactéries, champignons microscopiques, vers de terre, etc. – qui sont en quelque sorte les « cuisiniers » des plantes, transformant les matières organiques en éléments minéraux qu'elles peuvent assimiler, avec pour résultat une nourriture pour les plantes beaucoup plus équilibrée. Les « aliments » des êtres vivants du sol, c'est tout ce qui provient d'autres êtres vivants :
déchets de cuisine, résidus de récolte, bois de taille, tonte de gazon, fumier, etc., à apporter, non pas tel quel mais après compostage.


Le label Bio

Pour bénéficier de l'appellation bio, les producteurs doivent subir un contrôle sévère, effectué par un organisme indépendant.
C'est en 1991 que la mise en place d'une réglementation européenne sur l'agriculture biologique a imposé le type de contrôle actuel et l'agrément d'organismes certificateurs indépendants.

Le Comité de Certification, outre son pouvoir de décision, surveille l'application des procédures, élabore la grille des sanctions et traite les demandes de recours et les réclamations.

Les contrôles (un à quatre par an) sont basés sur les enregistrements tenus par les agriculteurs et les entreprises de transformation (cahiers de culture, achats, ventes, état des stocks…), sur la vérification de leurs pratiques au quotidien sur le terrain et sur les analyses réalisées par des laboratoires extérieurs reconnus par l'état.

L'agriculture biologique fournit ainsi des denrées de qualité et certifiées. Les produits ont une valeur nutritionnelle supérieure, sont plus riches en vitamines et en substances protéiques élaborées, mieux équilibrées en minéraux et oligo-éléments. Ils ne recèlent aucun résidu de pesticides et ont des teneurs en nitrates nettement inférieures à celles des denrées alimentaires courantes.